Ces « petites histoires » sont composées pour la plupart, à la mémoire et en l’honneur d’hommes et de femmes « de chez nous », des gens ordinaires que rien ne prédisposait à se transformer en héros mais qui, par leur martyre, suscitent notre compassion et forcent notre admiration. Ces récits sont forcément « tendancieux » et donc contestables aux yeux des puristes de la vérité historique. Mais le lecteur aura remarqué à quel point nous sommes amoureux de notre pays et notre démarche vise à se rapprocher davantage de l’interprétation que de la lettre. A force de vivre sur les lieux mêmes où se sont déroulés ces faits historiques, nous « ressentons les choses », nous tentons de nous mettre dans la peau des personnages qui sont passés là avant nous et c’est ce ressenti que nous souhaitons faire partager.